Les sept principales causes d’un échec commercial

Échec commercial

Voici les résultats d’une étude réalisée par IBM il y a quelques années. Même si cette étude date d’un certain temps, je crois que les résultats qui en découlent sont d’actualité et vous devrez en prendre bonne note si vous voulez réussir en affaires.

Les causes d’un échec commercial (1 à 3)

1- Mauvaise compréhension des besoins (45%)

Lorsque vous démarrez votre entreprise ou que vous lancez un nouveau produit, vous devez répondre à un besoin de la clientèle visée. Il doit y avoir des acheteurs pour votre nouveau produit ou service. Plus ce que vous avez à vendre répond à un besoin, plus il vous sera facile de le vendre. C’est lors de votre étude de marché que vous comprendrez ce que votre client potentiel veut et que vous analyserez si vous êtes capable de répondre à ses besoins. Si vous n’êtes pas capable d’y parvenir, il est préférable de passer votre tour et de travailler sur une autre idée d’entreprise. En affaires, il faut tenter de produire ce que l’on est capable de vendre et non tenter de vendre ce que l’on est capable de produire.

2- Problèmes reliés au produit (29%)

De nos jours, le consommateur est de plus en plus exigeant. Il laisse rarement une deuxième chance à une entreprise. Il ne veut plus que les entreprises fassent de la recherche et du développement avec lui, il ne veut plus servir de cobail. Lorsqu’il prend la décision d’acheter un produit ou un service, il s’entend à ce que le tout fonctionne de façon impeccable. J’en profit pour vous rappeler qu’aujourd’hui avec l’ère des médias sociaux, les consommateurs insatisfaits on une multitude de vitrines pour communiquer leur insatisfaction envers votre produit. Donc, dans certain cas, il est préférable de retarder le lancement d’une entreprise afin de prendre le temps de tester notre produit ou service sur des personnes qui sont conscientes qu’elles participent à une période de rodage du dit produit. Cette façon de faire vous sera des plus bénéfiques pour l’avenir de votre entreprise, car le lancement d’un mauvais produit n’affecte pas que la survie de ce produit, il peut avoir de grave conséquence sur l’image générale de votre entreprise.

Produit et échec commercial

3- Mise en marché inefficace (25%)

En affaires même si vous avez le meilleur produit au monde, rien ne vous garantit le succès. Pour obtenir du succès, il faut que les gens soient informés de l’existence de votre produit et qu’en plus, ils perçoivent que votre produit est le meilleur pour répondre à leurs besoins. La deuxième partie est beaucoup plus difficile à réaliser que la première. Il n’est pas rare de voire des multinationales échouer lors du lancement d’un nouveau produit, car elles n’ont pas su convaincre les consommateurs potentiels des biens faits de leur nouveau produit. À quoi sert-il exactement, pourquoi ils devraient changer le produit qu’ils ont actuellement pour ce nouveau produit? Bien des entrepreneurs inexpérimentés sous-estiment ce qu’il en coûte faire connaître une nouvelle entreprise ou un nouveau produit. Lorsque vous faites vos prévisions financières, vous devez tenir compte de cette dépense qui est primordiale pour réussir en affaire.

Je vous entretiendrai sur les quatre autres causes de l’échec commercial lors d’un prochain article. (la suite)

Jocelyn Grondin est un passionné d’entrepreneuriat. Il a œuvré pendant plusieurs années comme conseiller en démarrage d’entreprise pour différents organismes gouvernementaux. Au cours des années, il a contribué au démarrage d’entreprises dans toutes les sphères d’activité. Que ce soit des entreprises de services, de production industrielle ou de nouvelles technologies. Il a même collaboré à la création de coopératives.

Soumettre votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.